Via ferrata

C’est l’armée italienne qui est à l’origine de cette activité puisque c’est elle qui a commencé dès le début du XXe siècle à équiper certains passages escarpés des Dolomites avec des mains courantes et des échelons pour permettre aux troupes alpines de traverser ces passages avec du matériel lourd.

IMG_0230Aujourd’hui avec plus de 70 itinéraires, les via ferrata permettent de découvrir un terrain vertical, de l’espace et de sensations!

Néanmoins cela ne reste pas une activité sans risques! L’escalade n’est toujours pas simple, elle nécessite une bonne connaissance du matériel et des techniques de progression.

Partir avec un moniteur, c’est assurer la sécurité pour profiter pleinement de l’ascension de ces itinéraires vertigineux.

Comment ça marche?

La progression en via ferrata consiste à grimper le long d’une parois rocheuse équipée avec des éléments spécifiques (câbles, échelles, barreaux…). Le pratiquant ne s’engage dans une via ferrata qu’avec un matériel indispensable: baudrier, casque, longe à absorption et parfois une corde). La sécurité est assurée par le « mousquetonnage » de la longe au câble qui parcours l’ensemble de la voie.

Les jeunes, les débutant et aussi ceux qui le préfèrent, peuvent être encordés comme en escalade classique.